Publié le Laisser un commentaire

les dessous d’une séance photo

photo-collection-hiver-2021-backstage-michele-forest-design

Les photos de la collection Michèle Forest hiver 2021 sont en ligne et je vous propose de découvrir les dessous de l’affaire… Deux mannequins Alexiane et Valériane, une comédienne et l’autre danseuse, vous ont joué ces petites scènettes en duo, habillées dans les mêmes vêtements. Philippe est derrière l’objectif et Margot à la fois maquilleuse, coiffeuse et vidéaste est sur tous les fronts.
J’ai dessiné les vêtements de cette saison dans un souci de confort et de structure. Les manteaux oversize côtoient des petites vestes dissymétriques, les mini jupes, des jupes longues et amples, les couleurs sont très sobres (blanc, bleu marine, gris) ou très vivantes (vert, jaune) et créent sagesse et vivacité.
Ces moments sont intenses car tout doit être étudié pour que les photos correspondent à mon souhait, mais c’est toujours un moment joyeux, de partage et de complicité. Merci à eux pour ces images que j’espère vous aller adorer comme moi.
Voir toutes les photos

Philippe DenisMargot MoineAlexiane TorresValériane Michelini


Publié le Laisser un commentaire

salon dans la Bergerie Nationale

salon-rambouillet-bergerie-michele-forest-motif-imprimé

Je serai présente le samedi 11 et dimanche 12 septembre sur le salon des métiers d’art et de la création dans le cadre magnifique des granges de la Bergerie Nationale de Rambouillet .
Ce salon accueille accueillent 55 artisans d’art qui vous présenteront leurs métiers et leurs créations. Une édition 2021 à ne pas manquer !
Je présenterai ma collection textile hiver 2021 : vêtements, accessoires, bijoux, sacs… Une collection graphique avec de la couleur, imprimée en sérigraphie et souvent brodée.
Cela sera mon premier salon de l’année et j’espère que vous viendrez nombreux pour renouer avec le plaisir de venir découvrir et acheter nos créations originales.

Publié le 2 commentaires

projet d’été

nature-objet-michèle-forest

Après de longs mois passant de confinement en couvre-feux , l’été à été propice à de nouvelles aventures artistiques.
Pour quelques semaines , je me suis transformée en cueilleuse-glaneuse, ramassant au fil de mes promenades estivales coquillages, pommes de pin, glands, végétaux…
Le projet à pris forme : une collection de nids crochetés au fil de lin, de chanvre, de coton qui s’ennoblissent de ces merveilles ramassées dans la nature ou au fond de mes tiroirs. Des minis confinements ont vu le jour, des cocons insolites et insolents.
Puis après quelques jours de formation de vannerie à l’Oseraie de l’Ile avec Karen et Corentin est venue la cueillette de végétaux : tiges, feuilles, herbes, tout est bon à glaner au jardin ou sur le bord des chemins.
Je projette avec ces végétaux, la réalisation de nombreux nids et paniers, mélangeant la vannerie et le crochet en des objets improbables et poétiques. A suivre donc…

Publié le Laisser un commentaire

le sur-mesure, responsable ?

Depuis de nombreuses années je réalise du sur-mesure pour celles qui désirent une tenue particulière pour un événement ou bien qui ont du mal à trouver des vêtements sympa et de qualité à leur taille. Aujourd’hui, j’ai étendu ces productions sur mes collections saisonnières. 
Depuis mars 2020, mon métier, comme beaucoup d’autres, a été mis à mal. Plus de salons pour présenter mes créations, plus de boutiques qui achètent mes collections. Heureusement, la vente en ligne a compensé en partie cette perte d’activité et j’ai, de fait, adapté ma façon de concevoir mes collections.
Aujourd’hui, vous pouvez découvrir un modèle en ligne, le commander à vos mesures en téléchargeant le formulaire des mensurations ou bien simplement le commander dans votre taille. 
Je prends la commande à l’atelier et la fabrique en quelques jours.
C’est un principe qui limite les stocks, qui économise temps et matières car auparavant il fallait réaliser les vêtements dans toutes les tailles Les demandes particulières sont, bien entendu, prises en compte pour peu qu’elles soient transmises au moyen du commentaire lors de la commande.
Des économies, moins d’invendus, plus d’écologie !!

Publié le

les salons de 2021

salon-exposition-michèle forest

Depuis le début de l’année 2020, tous mes salons ont été annulés les uns après les autres.
Sur une dizaine de salons par an, un a pu se maintenir en Alsace à Obernai en septembre 2020.
Cette année 2021, je me suis inscrite à plusieurs salons à partir du mois de septembre.
Je vous donne les dates et les lieux en attendant de voir s’ils pourront être maintenus :

• les 11 et 12 septembre 
Salon des Métiers d’Art
à la Bergerie Nationale de Rambouillet

• les 9 et 10 octobre 
Podada : Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes 
ouverture de mon atelier à Gennevilliers

• les 22, 23 et 24 octobre
Salon Pièces Uniques
Couvent des Jacobins – Rennes

• les 14, 5, 6 et 7 novembre
Salon Mode et Tissus
Sainte-Marie -aux-Mines
Défilé tous les jours des pièces emblématiques de ma collection d’hiver

• du 11 au 15 novembre
Salon Résonances
Strasbourg

• les 19,20 et 21 novembre
Salon Artissim’
Lorient

• du 10 au22 décembre
Boutique des créateurs dans le salon Oz
Salle de l’Aubette
Strasbourg

Publié le

apprentissage à l’atelier

J’ai créé, en 2021, plusieurs nouveaux stages à l’atelier.
Je suis en mesure dans ces stages de vous guider pas à pas pour la coupe, le montage, l’impression et la broderie. Mais rassurez-vous on ne vous mâchera pas le travail, à vous de choisir, d’harmoniser, de vous essayer à toutes les étapes de création, de broder à votre guise des motifs originaux.
Pour les stages de création de coussin ou de sac, qui se déroulent sur 2 jours, je ne demande aucun pré-requis hormis une certaine habileté manuelle. 
Pour le stage sur la création d’une robe, je demande en pré-requis de connaître le travail du textile, coupe, couture machine… Le patron vous sera proposé dans votre taille et vous aurez à choisir le tissu que vous préférez couper. Vous découvrirez la technique de l’impression en sérigraphie ainsi que de la broderie à la perle.
Je vous accueille dans mon atelier au jardin où tout est mis en œuvre pour passer un moment de création, d’échanges et de détente.

Publié le

safari dans les stocks

rouleaux-tissus-dormants-solidaire-michèle-forest

Je pars faire un safari de tissus dormants plusieurs fois par an. Ces précieux  rouleaux de tissu, qui dorment chez leurs propriétaires (fabricants de tissus, marques de prêt-à-porter, maisons de haute couture) ou chez leurs partenaires (notamment les ateliers ou usines de confection), ainsi que les chutes de tissus générées par la production, d’une taille suffisamment importante pour être réutilisées. J’ai plusieurs sources d’approvisionnement de ces matières stockés dans des entrepôts de la région parisienne ainsi que dans des recycleries. Plusieurs avantages à cette chasse, qui exige beaucoup de temps : l’intégration de ma production dans une économie circulaire, l’obtention de matières haut de gamme à des prix très intéressants.
Mais la chasse aux tissus dormants se poursuit aussi dans mon atelier … comment empêcher la formation des stocks dormants ? 
– Les “déchets” des uns peuvent être les ressources des autres,
– Produire moins et mieux, le meilleur déchet étant toujours celui qu’on ne produit pas ! 
– Repenser les modèles économiques (production à la demande ou sur-mesure).
Quel plaisir après de travailler !!! La matière m’inspire de nouveaux modèles, de nouvelles impressions et mes clientes apprécient à leur juste valeur la qualité de mes tissus rares.

Publié le

rien ne se perd tout se transforme

recyclerie-solidaire-michèle-forest

Un de mes plaisirs est de me faire une virée à la Réserve des Arts de Pantin (93). Leur crédo : Pour une création circulaire et solidaire. Cette association a pour mission d’accompagner les professionnels du secteur de la culture, de la création et de l’artisanat dans l’appropriation des pratiques de l’économie circulaire et le réemploi des matériaux.
Et voilà tout est dit !!!Je pars avec mes sacs, mes ciseaux, mon briquet à la recherche de trésors.
Mais bien sûr, rien n’est sur … je peux revenir bredouille, c’est le risque.
En effet, il faut tomber au bon moment après l’arrivage de matériaux en provenance d’ateliers de haute couture. Parfois c’est le jackpot ! je déniche des merveilles : draps de laine et cachemire, coton haut de gamme, cuirs magnifiques, passementeries japonaises, pièces brodées de perles à vous faire frémir.
Au départ de l’aventure, je m’équipe de sacs afin de les remplir de trésors, de ciseaux pour couper dans des rouleaux et mon briquet pour brûler un morceau de tissu pour connaître sa composition.
Mais bien sûr, rien n’est sûr.., je peux revenir bredouille, mais parfois je déniche de petites merveilles qui vont m’inspirer de nouvelles créations.

Publié le

une production responsable ?

atelier-couture-responsable-création-zéro-déchet-michèle-forest

Imprimer en sérigraphie sur textile est un savoir que je transmets volontiers, voici quelques explications pour comprendre le processus d’impression :
depuis plusieurs années, mes créations textiles sont créées d’une manière responsable. Mettre en place ma stratégie responsable n’a pas été une démarche contraignante : ce fut au contraire l’opportunité d’améliorer le fonctionnement de mon entreprise, sa performance économique et son impact environnemental. La RSE (en anglais corporate social responsibility) ou stratégie responsable que je m’impose, me permet d’adopter et d’afficher un comportement plus éthique et transparent :
– en utilisant de manière efficace et durable des matières premières de deuxième main,
– en réduisant mon impact environnemental : sans utilisation de solvant, en utilisant des encres à l’eau pour mes sérigraphies et en surveillant étroitement ma consommation d’eau,
– en limitant ma production de déchets grâce au travail sur commande ou sur-mesure ainsi que par le don des déchets textiles aux écoles pour leurs ateliers créatifs.

Publié le Laisser un commentaire

Imprimer en sérigraphie sur textile

impression-sérigraphie-motifs-écologie-encres-à l'eau-atelier-michèle-forest

Imprimer en sérigraphie sur textile est un savoir que je transmets volontiers pendant mes stages, voici quelques explications pour comprendre le processus d’impression.
Le dessin est imprimé en noir sur un film puis fixé sur un écran, tout deux sont exposés à la lumière quelques minutes. Entrant ainsi en contact avec la lumière, l’émulsion va se solidifier, hormis au niveau des zones noires. Cette partie sera enlevée à l’eau, et constitue la zone positive du dessin. Cette fixation permettra de bloquer la maille textile afin que l’encre ne s’écoule qu’à travers les zones ”positive” du dessin.
Le cadre est ensuite positionné sur le textile, l’encre est étalée uniformément à l’aide d’une racle, afin de pénétrer la trame du cadre et de se fixer sur le textile, fixé à chaud à température variable. J’utilise des encres et produits à l’eau, les plus écologiques actuellement. Vous pouvez découvrir mes créations imprimées dans ma boutique.