Publié le Laisser un commentaire

les dessous d’une séance photo

photo-collection-hiver-2021-backstage-michele-forest-design

Les photos de la collection Michèle Forest hiver 2021 sont en ligne et je vous propose de découvrir les dessous de l’affaire… Deux mannequins Alexiane et Valériane, une comédienne et l’autre danseuse, vous ont joué ces petites scènettes en duo, habillées dans les mêmes vêtements. Philippe est derrière l’objectif et Margot à la fois maquilleuse, coiffeuse et vidéaste est sur tous les fronts.
J’ai dessiné les vêtements de cette saison dans un souci de confort et de structure. Les manteaux oversize côtoient des petites vestes dissymétriques, les mini jupes, des jupes longues et amples, les couleurs sont très sobres (blanc, bleu marine, gris) ou très vivantes (vert, jaune) et créent sagesse et vivacité.
Ces moments sont intenses car tout doit être étudié pour que les photos correspondent à mon souhait, mais c’est toujours un moment joyeux, de partage et de complicité. Merci à eux pour ces images que j’espère vous aller adorer comme moi.
Voir toutes les photos

Philippe DenisMargot MoineAlexiane TorresValériane Michelini


Publié le 2 commentaires

projet d’été

nature-objet-michèle-forest

Après de longs mois passant de confinement en couvre-feux , l’été à été propice à de nouvelles aventures artistiques.
Pour quelques semaines , je me suis transformée en cueilleuse-glaneuse, ramassant au fil de mes promenades estivales coquillages, pommes de pin, glands, végétaux…
Le projet à pris forme : une collection de nids crochetés au fil de lin, de chanvre, de coton qui s’ennoblissent de ces merveilles ramassées dans la nature ou au fond de mes tiroirs. Des minis confinements ont vu le jour, des cocons insolites et insolents.
Puis après quelques jours de formation de vannerie à l’Oseraie de l’Ile avec Karen et Corentin est venue la cueillette de végétaux : tiges, feuilles, herbes, tout est bon à glaner au jardin ou sur le bord des chemins.
Je projette avec ces végétaux, la réalisation de nombreux nids et paniers, mélangeant la vannerie et le crochet en des objets improbables et poétiques. A suivre donc…

Publié le

safari dans les stocks

rouleaux-tissus-dormants-solidaire-michèle-forest

Je pars faire un safari de tissus dormants plusieurs fois par an. Ces précieux  rouleaux de tissu, qui dorment chez leurs propriétaires (fabricants de tissus, marques de prêt-à-porter, maisons de haute couture) ou chez leurs partenaires (notamment les ateliers ou usines de confection), ainsi que les chutes de tissus générées par la production, d’une taille suffisamment importante pour être réutilisées. J’ai plusieurs sources d’approvisionnement de ces matières stockés dans des entrepôts de la région parisienne ainsi que dans des recycleries. Plusieurs avantages à cette chasse, qui exige beaucoup de temps : l’intégration de ma production dans une économie circulaire, l’obtention de matières haut de gamme à des prix très intéressants.
Mais la chasse aux tissus dormants se poursuit aussi dans mon atelier … comment empêcher la formation des stocks dormants ? 
– Les “déchets” des uns peuvent être les ressources des autres,
– Produire moins et mieux, le meilleur déchet étant toujours celui qu’on ne produit pas ! 
– Repenser les modèles économiques (production à la demande ou sur-mesure).
Quel plaisir après de travailler !!! La matière m’inspire de nouveaux modèles, de nouvelles impressions et mes clientes apprécient à leur juste valeur la qualité de mes tissus rares.